jeudi 20 juin 2019

Les météores


Les Météores sont une formation géologique du Nord de la Grèce, dans la vallée du Pénée. Les falaises sont composées d'un conglomérat formé de galets liés par un ciment sableux appelé « poudingue ». Elles surplombent au Nord la petite ville de Kalambaka.

Kalambala vue du monastère hagios Stéphanos

Perchés au sommet de falaises et pitons rocheux gris sculptés par l'érosion, des monastères chrétiens orthodoxes y ont été construits.

On suppose que les premiers moines à habiter les Météores se sont installés au XIème siècle. Comme les bergers ou les réfugiés avant eux, ils vivaient en ermites dans les grottes (aussi appelées skittes). 

skitte honoré par des bannières
Les moines appelaient ce skitte "la prison"
ils s'y retiraient volontairement une semaine
totalement coupés du monde
















Une grotte est toujours honorée avec des bannières. On n'y accède que par des cordes. On raconte que sous l'occupation allemande un soldat a tenté d'y installer un drapeau nazi, mais il a chuté au cours de son ascension et la svastika n'a jamais flotté en cet endroit.

Un moine nommé Athanase (1302-1380) venant du mont Athos s' installe dans ces falaises en 1332 et fonde une petite communauté. À cette époque, le mont Athos est régulièrement attaqué par les pirates turcs. Athanase voit dans les sommets isolés un endroit idéal pour une vie monastique hors du monde, et il décide d'installer sa communauté au sommet d'un rocher où existe déjà une chapelle taillée dans le roc.

C'est lui qui donna le nom de « météores » à ce site situé au dessus des nuages. Ce nom a été étendu à l'ensemble des blocs rocheux.

Athanase y mène une vie très rigoureuse, dans l'ascétisme. Il acquiert le don de clairvoyance. Il s'installera en 1340 sur le rocher le plus haut, appelé le « Météore », et n'acceptera avec lui que les moines les plus aptes à mener une vie très austère. Il organisera par la suite la communauté en lui donnant une règle monastique du mont Athos.

Dans la « règle » Cénobite les moines prennent leur repas en commun , n'ont aucun bien propre et sont soumis a l'autorité du père abbé.

Une église est construite et dédiée à la Transfiguration du Seigneur, ce qui donne son nom au futur monastère, qui devient véritablement le premier monastère des Météores. Sa renommée se propage dans toute la Grèce. Ayant acquis le don de prophétie, Athanase prédit le siège manqué de Thessalonique par les Ottomans, en 1372.

Plusieurs monastères sont aujourd'hui en activité, ayant parfois été réoccupés après une période d'abandon. 24 monastères étaient répertoriés au 16m siècle. De nos jours 6 restent en activité et font l'objet d'une intense fréquentation touristique. Ils ne sont pas ouvert au public en permanence. (dates et heures à consulter à l'office de tourisme). Nous avons choisi le premier jour d'utiliser les services d'une agence pour faire le tour des principaux sites à visiter en nous réservant le lendemain pour visiter plus tranquillement.

Grand Météore, ou monastère de la Transfiguration.

vue générale
la cour
coupole

fresques

Iconostase

cave
cuisine musée





vue sur Kastrati
Il est le premier en taille et en ancienneté, c'est aussi le seul qui n'a jamais cessé d'être occupé depuis sa création .Situé à 534 mètres d'altitude, on y accède par des escaliers taillés dans le rocher.
Une première chapelle existait depuis le XIVe siècle, fondée par saint Athanase des Météores. Le monastère actuel a été fondé en 1536 et construit de 1545 à 1582 sur le type des églises du Mont Athos .

Varlaam.







La construction du couvent date de 1536. Son église achevée en 1544 est décorée de fresques représentant le jugement dernier. Curieusement il comporte deux dômes, le second correspondant à un agrandissement.

Agios Stefanos (Saint-Étienne) 

entrée de l'église
 







--


iconostase













 --

au musée fresque de la Vierge du Signe

---

jeu de touristes

C'est un monastère féminin, il aurait été fondé par un ermite nommé Iérémias (Jérémie) vers 1191.
Il possède deux églises. L'une d'entre elles a été construite en 1798 sur le type des églises du Mont Athos. Elle abrite les reliques de saint Haralambos censées apporter la guérison.
Le monastère fut en partie détruit lors de la Seconde Guerre mondiale et déserté. Il a été réoccupé depuis 1962 par des moniales.


---



Aghia Triada (Sainte-Trinité) ;

Ce monastère date de 1476. Il a une petite église cruciforme à coupole reposant sur 4 colonnes. La petite chapelle Saint-Jean-Baptiste, creusée dans le rocher, abrite des fresques du XVIIème siècle. Il fut richement doté en objets et manuscrits précieux, mais le Trésor fut pillé lors de la Seconde Guerre mondiale.


















Roussanou 
  
Roussanou sur son rocher



--


Ce monastère est tenu par des moniales. Elles fabriquent un onguent pour la peau à base d'une fleur rouge laissée macérer pendant plusieurs jours. Comme les autres monastères il se finance avec le prix des billets d'entrée (3€) et la vente de souvenirs cultuels ainsi que ces préparations et du miel. Nous avons vu de nombreuses ruches tant à proximité des monastères que dans la nature.

la vallée vue du monastère de Roussanou

















Agios Nikolaos (Saint-Nicolas)
Parait difficilement accessible














Ypapantis .
Il n'est accessible que par un sentier depuis le monastère du Grand Météore.


---

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de laisser votre commentaire qui sera publié après modération