samedi 29 juin 2019

KOPRIVCHTITSA


une rue du village




Il faut s’éloigner de Sofia et rouler en altitude dans le massif forestier de Sredna Gora pour arriver à plus de 1000M au village de Koprivchtitsa. Ce charmant village au cœur d'un massif verdoyant où jaillissent de nombreuses sources a su garder son allure d’antan, avec ses ruelles pavées, ses murs renforcés de troncs horizontaux, et ses porches surmontés d'une couverture en tuiles comme on pouvait en voir dans les « hutong » de Pékin.


porte typique
pont Kaloutchev













C'est d'ici que démarra le mouvement de rébellion contre l'occupation ottomane et les guides indiquent le pont sur lequel le premier coup de feu est parti : le pont Kaloutchev.

Ce bourg se créa à l'initiative d’éleveurs de moutons qui avaient fui les persécutions turques et s’étaient réfugiés dans la montagne. Ces grands éleveurs de petit bétail finirent par amasser de belles fortunes. Le commerce d'animaux se nomme le « celep ». Les celep formèrent la bourgeoisie émergente et furent dotés de laisser-passer pour approvisionner Istanbul. Les celep voyageaient, savaient lire et écrire et dominaient la vie publique locale. Ils édifiaient des écoles et des églises, rémunéraient les enseignants, construisaient des routes et des fontaines publiques.

pays d'élevage - une chevrette


L’élevage du mouton permettait d’œuvrer la laine. Ce fut le rôle des producteurs de « bure » les « Abaci ». La bure est une laine sommairement tissée. Plus de 1500 fabricants de bure auraient œuvré dans la cité. Les quelques 800 tisserands, marchands de bure et banquiers issus de Koprivchtitsa et établis à Istambul finirent par y fédérer tous les bulgares venus s'y installer. Ils eurent assez de poids en 1860 pour tenter d’empêcher la déportation de membres du clergé qui avaient rejeté l'autorité d'un patriarche non bulgare.



Les instituteurs issus de la même communauté d'Abaci furent un puissant vecteur de propagation des idées nouvelles qui aboutirent au soulèvement contre les turcs en 1876.


reconstitution d'une salle de classe du XIXè
monument commémoratif
de la victoire sur les Ottomans
















Les maisons natales des chefs de file de la révolution nationale, Todor Kablechkov et Gueogui Benkovski ont été transformées en petits musés.

tombeau d'Anton Yvanov
Anton Yvanov



















-
maison de Nentcho Oslekov
maison de Todor Kablechkov














église de l'Assomption
l'un des ponts de la ville

vieux cimetière
des oiseaux nichent sous le toit du restaurant




























---

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de laisser votre commentaire qui sera publié après modération